« La terre
un lieu de gloire pour Dieu »

Chapitre général - Capitulo General - General Chapter

Le Chapitre général des Religieuses de l’Assomption, juillet 2006

Lectio Divina: L’accueil de la Promesse

Rubrique : Jour après jour, Le billet biblique — Sophie, 10:00 am

L’accueil de la Promesse : Abraham.
Texte biblique: Genèse 22, 1 – 19.

A ce moment-là de l’histoire d’Abraham, on pourrait penser que toute la Promesse – après plus de trente ans d’attente ! – est enfin en train de se réaliser : Abraham et Sarah ont une descendance et une terre. Mais voici que, brutalement, tout bascule ! Cet écroulement de la situation prend sous la plume du narrateur le nom d’épreuve. Mais pourquoi donc une épreuve ?

Pour connaître une chose que le Dieu biblique omniscient semble ignorer : Abraham a-t-il la crainte du Seigneur (c’est-à-dire un amour plein de révérence, une adoration qui conduit à une parfaite obéissance) ? Pour le savoir, Dieu met Abraham à l’épreuve (mettre à l’épreuve, c’est chercher à connaître la réalité profonde, au-delà des apparences incertaines, comme le test d’une nouvelle construction, pour savoir si elle résistera à la charge, ou aux assauts de la tempête).
A la demande de Dieu (v. 2), terrible, incompréhensible puisqu’elle semble vouloir détruire la Promesse que Dieu lui-même a faite, comment réagit Abraham ? Contemplons-le au long du récit :

  • Abraham marche. Lle récit décrit l’obéissance d’Abraham à travers une succession de gestes, préparatifs du voyage vers cette montagne indéterminée, et la longue marche de trois jours et trois nuits. Un commentaire juif de Gn 22 relève l’absence de paroles du Patriarche en réponse à cet ordre si bizarre, et interprète ce silence comme la volonté inébranlable d’Abraham d’obéir (n’aurait-il pas amoindri sa capacité d’obéir s’il avait commencé à discuter ?) : “Je veux marcher Seigneur, dans la voie de tes commandements” (Ps 118)
  • Abraham s’offre. Par trois fois dans le texte, nous entendons Abraham répondre : “Me voici”. Le mot hébreu hinneni signifie littéralement « Oui, moi ». Abraham s’offre, se présente ainsi, résolu et vulnérable, disponible, successivement à l’appel de Dieu, de son fils Isaac, et de l’ange.
  • Abraham porte son choix dans la solitude : le silence pèse dans le récit. Abraham ne peut se confier à personne : ni aux serviteurs qu’il quitte en vue de la montagne, ni à Isaac qui lui pose une question si embarrassante. Abraham marche seul avec la terrible perspective, pendant trois longs jours. Dieu, devenu incompréhensible, se tait à présent. Abraham, père des croyants, de tous ceux qui marchent dans la nuit de la foi.
  • Abraham espère contre toute espérance : St Paul parle d’Abraham comme du croyant par excellence, celui “qui a espéré contre toute espérance” (Rm 4, 18) et l’épître aux Hébreux explicite jusqu’où est allée cette espérance inouïe : “Dieu, pensait-il, est capable même de ressusciter les morts”, lisant ainsi déjà dans le salut d’Isaac la résurrection du Christ.

Abraham espère contre toute espérance : St Paul parle d’Abraham comme du croyant par excellence, celui “qui a espéré contre toute espérance” (Rm 4, 18) et l’épître aux Hébreux explicite jusqu’où est allée cette espérance inouïe : “Dieu, pensait-il, est capable même de ressusciter les morts”, lisant ainsi déjà dans le salut d’Isaac la résurrection du Christ.
S’offrir, offrir, être offert : à la suite d’Abraham, d’Isaac, et du Christ, la réponse à l’appel continue à requérir tout notre être ; il ne suffit pas de faire des œuvres pour Dieu, si belles et si grandes soient-elles, l’humain, comme l’écrit E. Leclerc, doit devenir lui-même l’œuvre de Dieu. Cela ne peut se faire qu’en s’abandonnant totalement, dans la confiance
“Tu m’ouvres les oreilles / Pas de sacrifices pas de feux ni de fumées / tu n’en veux pas /Alors j’ai dit / c’est moi je viens / Dans le livre-rouleau je suis écrit / Mon Dieu/ je désire accomplir ton désir” (Ps 40, 7-9 ; trad. d’O. Cadiot et M. Sevin)

Soeur Marie-Sophie d’Oultremont

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.