« La terre
un lieu de gloire pour Dieu »

Chapitre général - Capitulo General - General Chapter

Le Chapitre général des Religieuses de l’Assomption, juillet 2006

Lectio Divina : Route pascale, chemin d’Assomption

Rubrique : Jour après jour, Le billet biblique — Sophie, 10:00 am

Route pascale, chemin d’Assomption
Texte biblique : Luc 9, 51-56.

On pourrait appeler le troisième évangile “évangile du voyage” : Luc utilise avec prédilection le verbe grec qui dit ce cheminement, ce “faire route”, et surtout organise une bonne partie de son récit (chap. 9 à 19) selon le schéma d’une grande montée à Jérusalem. Aujourd’hui, prenons avec Jésus ce chemin, comme un nouveau départ.

  • “Or il advint, comme s’accomplissait le temps où il devait être enlevé…” : le terme “être enlevé” signifie à la fois la mort sur la croix, la résurrection et l’ascension (on retrouve le verbe en Ac 1, 2.11.12 et en Mc 16, 19, pour parler de l’Ascension). En grec, c’est ce même terme qui désigne l’Ascension de Jésus et l’Assomption de Marie. Le Père élève, soulève Jésus à Lui, comme un père prend son enfant dans ses bras. En lui et par lui, Il nous adopte comme ses fils adoptifs. La Pâque est le lieu de son Assomption, et de la nôtre.
  • ” … qu’il prit résolument le chemin de Jérusalem” : c’est le moment d’une décision. Tout n’est pas écrit d’avance. Ces moments de décision, qui culminent en intensité avec la prière de Gethsémani, sont relayés tout au long de l’évangile, et préparés, par la disponibilité de Jésus à sa mission, moment après moment. Il ne se dérobe pas. Il accepte de traverser sa vie. Il se présente. Il est orienté (le texte nous dit par trois fois que “sa face” est “vers Jérusalem”).
  • “Seigneur, veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer ?” : Mais… le Royaume ne se construit pas à coups de lance-flamme. Jésus nous montre un chemin de soumission à la réalité et d’infinie patience. Le récit dit simplement : “Il les réprimanda. Et ils partirent pour un autre village” : l’évangile ne nous dit pas comment les disciples, si prompts à la méthode forte, ont réagi devant cet abandon de la place. Comme pour inviter le lecteur à se situer lui-même : “et toi, de quel esprit es-tu ?”.

Jésus se présente et s’efface. Il s’avance résolument, et se retire pour laisser place à nos libertés. Route pascale, chemin d’Assomption.

Soeur Marie-Sophie d’Oultremont

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.