« La terre
un lieu de gloire pour Dieu »

Chapitre général - Capitulo General - General Chapter

Le Chapitre général des Religieuses de l’Assomption, juillet 2006

Jeunes et vocations en Lituanie

Rubrique : Jour après jour, L'expérience — Sophie, 10:30 am

Le projet “samaritaine”, commencé dès les débuts de la fondation en 1995, est un projet d’accueil de dix jeunes filles vivant avec les soeurs.
La philosophie qui sous-tend ce projet est la conviction que l’éducation par la vie communautaire, à la lumière de l’Evangile, transforme les personnes. La passion qui anime les soeurs est de partager les trésors du charisme : la vie communautaire ; la relation personnelle avec le Christ ; la transformation de la société par les femmes.

  • Ce qui a motivé ce projet est le constat que la société post-communiste avait besoin de l’expérience d’une vraie vie communautaire et ecclésiale. Or la vie communautaire est un remède à l’individualisme. Les jeunes filles avaient par ailleurs l’occasion de connaître ainsi la vie religieuse et les soeurs la possibilité de connaître de plus près la culture lituanienne, de commencer un chemin d’inculturation.
  • Vivre ainsi un an en communauté chrétienne est une école ; car, comme la samaritaine auprès du puits, il faut risquer la rencontre avec soi-même, avec les autres, avec Dieu.
  • Concrètement les jeunes vivent une année entière dans la même maison que les soeurs. Mais chacune des communautés a son rythme propre. Les jeunes peuvent participer à la vie de prière des soeurs, venir prier seule à la chapelle. Les deux communautés se rencontrent chaque semaine, le mercredi soir, soit pour un enseignement (sur la vie chrétienne, la prière…), soit pour une discussion (sur des thèmes touchant la foi, la vie sociale ou les relations…), soit pour faire la fête… L’année commence par un week-end où on fait connaissance et où chacune écrit son projet personnel d’année. En février, après les examens du premier semestre, il y a un autre week-end pour une retraite ; c’est un moment très important qui marque une nouvelle étape dans la vie spirituelle. En fin d’année, une dernière sortie permet un temps d’évaluation. Chaque jeunes choisit aussi un service social, d’une heure par semaine au moins.
  • Les piliers de cette expérience sont donc : la vie communautaire, un engagement social, la rencontre personnelle avec Dieu par la prière et l’accompagnement, les relations personnelles et la joie partagée au quotidien.

Les soeurs constatent que les jeunes filles qui font cette expérience fortifient leur foi, apprennent qu’elles doivent s’engager et servir les autres là où elles sont, deviennent capables de témoigner dans leur milieu familial ou professionnel. Elles sont plus aptes à fonder une famille.

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.