« La terre
un lieu de gloire pour Dieu »

Chapitre général - Capitulo General - General Chapter

Le Chapitre général des Religieuses de l’Assomption, juillet 2006

Jeunes et vocations en Angleterre

Rubrique : Jour après jour, L'expérience — Sophie, 10:30 am

La province d’Angleterre constate qu’elle vit dans une société consumériste et fragmentée, dans laquelle l’Eglise est souvent marginalisée. Son engagement envers les jeunes la conduit à s’efforcer de leur permettre de rencontrer le Christ et d’avoir une expérience positive de l’Eglise. La province rapporte que les jeunes ont souvent remarqué que “l’esprit de l’Assomption”, sa façon de considérer la vie et les relations avec Dieu et les autres, a beaucoup à offrir à l’Eglise et à la société.


Comme la province n’a pas d’institutions pédagogiques, les soeurs cherchent des occasions de rencontrer des jeunes pour partager leur spiritualité. Elles recherchent constamment des façons d’être en contact avec les jeunes et d’approfondir leurs relations mutuelles.
La province a organisé avec succès au cours de ces dix dernières années, plusieurs pèlerinages de la jeunesse. Ces pèlerinages ont été des expériences enrichissantes, l’occasion de profondes expériences religieuses.

  • Ce projet a été engendré par la philosophie et la conviction que la Gloire de Dieu c’est l’homme vivant et la gloire de l’homme, c’est la vision de Dieu. Il a été motivé par la passion d’aider les jeunes à approfondir leur relation à Jésus-Christ.
  • A l’origine, l’idée d’un pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle est venue de jeunes proches de l’Assomption et plus particulièrement de ceux qui avaient adhéré au “programme volontaire” de la province.
  • Les participants ont été encouragés à se préparer spirituellement et physiquement pour cette aventure.

Durant cette phase préparatoire, un des participants a suggéré que le pèlerinage soit utilisé pour collecter des fonds en faveur d’un projet auquel l’Assomption participait : la reconstruction de foyers détruits par les inondations aux Philippines. Plusieurs participants ont été très attachés à cette tâche et on collecté une somme d’argent importante.

Un autre aspect important de la préparation a été d’encourager les jeunes à faire connaissance avec l’Assomption. Une soirée d’été destinée à collecter des fonds dans les jardins de Kensington a été une occasion de rencontrer la communauté de manière informelle et de mieux faire connaissance. Le groupe des pèlerins s’est encore retrouvé avec la communauté pour une messe missionnaire et pour une soirée la veille du départ. Cela a été un événement très joyeux, une occasion pour la communauté de montrer son soutien aux pèlerins.

  • Quatorze personnes ont participé à ce pèlerinage. Il y avait parmi eux des volontaires Assomption qui ont particulièrement contribué à l’animation des temps de prière. Ceux qui avaient été touchés par les inondations aux Philippines ont aussi prié chaque jour, de sorte que la dimension “avec et pour les autres” a bien été une part importante du chemin spirituel de chacun.
  • L’itinéraire choisi, en raison de la beauté des paysages, correspondait aux 120 km entre León et Ponferrada à travers l’Espagne du Nord. Le fait de marcher en portant ses bagages a permis de réaliser que l’on peut vivre avec très peu. Le départ se faisait vers 5 heures du matin et la première demi-heure de marche était en silence, une occasion pour la réflexion personnelle. Avant le petit déjeuner, il y avait un temps de prière collective animée par des volontaires, puis d’autres temps de célébration au cours de la journée. Chaque jour avait son thème propre.

A Ponferrada, le groupe a pris des bus jusqu’à quelques kilomètres de Saint Jacques de Compostelle. De là il a marché jusqu’à l’Eglise où a été célébrée la messe spécialement réservée aux pèlerins.

  • Quelques mois après leur retour chez eux les pèlerins ont été invités à déjeuner avec la communauté de Kensington pour partager leur réflexion sur le pèlerinage. Pour tous il a constitué une forte expérience religieuse, une expérience de transformation.

Dans les mois qui ont suivi le pèlerinage, l’un des participants est entré dans les ordres, un est sur le point de rejoindre l’Assomption, deux autres se sont fiancés, et un agnostique a commencé à aller à l’Eglise ! Certains se sont joints au groupe Assomption Ensemble de Kensington qui étudie la spiritualité de Marie-Eugénie.

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.