« La terre
un lieu de gloire pour Dieu »

Chapitre général - Capitulo General - General Chapter

Le Chapitre général des Religieuses de l’Assomption, juillet 2006

Relecture de l’avancée “Assomption-ensemble”

Rubrique : Les documents officiels — Catherine, 6:00 pm

Une intervention d’Olivier Le Gendre, président du Conseil Permanent des Amis de l’Assomption

Il me semble bon de faire un rapide point sur là où nous en sommes dans notre marche Assomption Ensemble. D’abord une relecture des faits, ensuite une relecture de l’esprit.

  • Relecture des faits

Depuis six ans, nous avons considérablement progressé en nous appuyant sur une réalité qui existait déjà depuis longtemps dans la congrégation : de nombreuses communautés de sœurs accueillaient des laïcs en différentes occasions et travaillaient en collaboration avec eux.


Si ce développement a été aussi rapide, c’est parce que, déjà, beaucoup de choses existaient.
Nous avons nommé ces réalités, et nous les avons organisées.

Nommer. Les mots comme Assomption Ensemble, Amis de l’Assomption, Fraternités, Communautés de la Laïcs, Chemin de Vie, Appartenance, Vie d’Amitié, Vie de prière, partage de la spiritualité, Projets ont pris une existence qui est devenue familière.
Organiser. Représentants nationaux et provinciaux, sœurs déléguées auprès des laïcs, responsables de communautés, Conseil Permanent des Amis de l’Assomption, Chemin de Vie, Croix, Congrès nationaux, provinciaux, continentaux, invitations des communautés aux laïcs, chapitres provinciaux.
Le CPAA sent qu’aujourd’hui, les outils pour avancer au niveau de la congrégation existent et qu’il n’y a pas besoin d’en ajouter beaucoup d’autres.

Nous entrons dans une seconde étape, celle de l’animation et du développement dans les provinces, c’est-à-dire sur le terrain. Nous pensons extrêmement important que la vie maintenant se développe de plus en plus au niveau local.
Nous allons travailler avec les délégués au chapitre mardi, jeudi et vendredi sur les priorités que nous nous fixons maintenant et sur le plan d’action que nous mettons en place pour les six prochaines années, et nous viendrons les partager avec vous en deux moments.
Si je devais qualifier en résumant le moment où nous sommes aujourd’hui, je dirais volontiers : Nous savons ce que nous voulons, nous savons ce que nous faisons, la route est ouverte.

  • Relecture de l’esprit

Derrière les événements et les décisions d’organisation, surgit une réalité moins visible mais beaucoup plus importante à mes yeux. Je la définirais ainsi : nous sommes entrés, vous et nous, ensemble, dans un mystère de fraternité.
Pourquoi sommes-nous allés si vite ? Pourquoi avons été surpris par un développement si rapide ? Je me pose la question depuis plusieurs mois au fur et à mesure que je prends connaissance de tout ce qui se vit au sein de la congrégation.
J’ai commencé à donner une réponse vendredi matin, en vous disant que “vous nous aviez invités”, et que nous avions répondu à votre invitation en nous bousculant pour venir, en vous bousculant de temps en temps aussi peut-être.

Je voudrais avancer dans cette explication.
A l’automne 2007, va être organisé en France le premier rassemblement des groupes laïcs en lien avec une congrégation religieuse. L’assemblée des supérieurs de ces congrégations (plus de 400 congrégations dans notre pays) a créé un groupe pour organiser ce rassemblement. Sœur Cristina m’a demandé d’en faire partie. C’est pour moi l’occasion de prendre connaissance de ce qui se passe dans les autres congrégations. Beaucoup de belles choses s’y vivent, mais je suis obligé de constater que nous sommes vraiment très en avance à l’Assomption dans la façon de vivre cette appartenance à une congrégation.
Cette avance ne vient pas tant de notre organisation, par exemple du fait que nous participons aux chapitres, ce qui est très rare encore aujourd’hui dans les autres congrégations. Non, notre avance vient d’un état d’esprit.
Cet état d’esprit est très clair : c’est, pour reprendre des mots qui nous sont familiers, un esprit de famille. Vous viviez entre vous cet esprit de famille, vous l’avez élargi à une autre population : les laïcs avec lesquels vous étiez en relation. Vous nous avez invités à partager cet esprit de famille.

Pourquoi sommes-nous en avance ? Pourquoi avons-nous avancé si vite ?
Pour une très simple raison, une raison toute bête, qui tient en quatre mots : vous êtes nos sœurs.
Vous êtes nos sœurs parce que vous nous avez invités dans votre famille, et parce que nous nous y sommes trouvés bien.
Sœur Cristina disait dans son intervention d’ouverture que nous étions responsables de vous et que vous étiez responsables de nous. Tel est notre esprit de famille.
Vous êtes nos sœurs. Et nous portons le souci de vous. Nous partagions samedi soir entre laïcs le souci que nous avions de vos efforts de restructuration dans certaines provinces. Nous portions le souci de vos tristesses dans ces moments. Nous nous posions sur l’avenir à long terme, sur la part que nous y prendrions.
Nous participions aussi à votre joie quand des novices se présentent à votre porte.
Nous portons le souci de vous voir fatiguées trop souvent, un peu énervées parfois. Nous portons le souci de vous quand l’une de vous est souffrante. Nous nous faisons du souci quand notre supérieure générale tombe dans l’escalier… Nous attendons de vous que vous nous confirmiez dans nos vocations, nous espérons vous confirmer dans les vôtres.
Cet esprit de famille a été assez fort pour accepter, comme dans toute famille épanouie, que dans le cadre d’Assomption Ensemble, chaque province, chaque pays, chacun marche à son rythme, que chacun puisse faire son expérience, que chacun soit accepté là où il en est, comme il est. Nous n’avons rien forcé, je crois, nous avons beaucoup écouté, nous avons proposé, mais chacun, quels que soient son histoire, ses désirs et ses refus, a été reçu avec joie.
Ainsi est ce mystère de fraternité, c’est notre esprit de famille qui fait que vous êtes nos sœurs.
C’est cet esprit de famille qui nous permettra d’aller très loin ensemble.

Olivier Le Gendre

>> Voir le site Assomption-ensemble

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.